EXTRA(s)

Mes intentions livresques pour 2019

« La clarté est la forme la plus difficile du courage. » François Mitterrand

Cher.e.s Tou.te.s,

J’espère que vous allez bien, et que vous allez à votre rythme, dans la dynamique que vous vous êtes fixez pour 2019 ! De mon côté les choses se mettent en place lentement mais sûrement, mais je suis heureuse qu’elles avancent ainsi. C’est ce dont j’ai besoin.

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de mes intentions livresques pour 2019. Comme je l’écrivais dans mon billet du nouvel an, j’ai décidé d’écrire mes projets, mes intentions, mes objectifs, et mes rêves, comme je le fais déjà pour mes gratitudes. J’ai pris la décision de tout écrire après avoir constaté que je ne finis pas tout ce que je commence ! Fatiguée d’être fatiguée, déçue et frustrée de ne pas aller au bout des choses qui me tiennent à coeur, j’ai signé un contrat d’écriture avec moi-même. Ainsi, en notant ce que je souhaite faire ou atteindre comme objectif, les choses sont plus concrètes, et je n’ai aucune excuse pour prétendre l’oubli ou un manque d’organisation.

J’ai mené cette réflexion pour tout ce est important pour moi, et vous savez à quel point j’ai en estime la lecture. Mes habitudes de lectrice ont beaucoup changé au cours de la décennie passée. Mon Dieu, je parle en termes de décennies ?! Quand est-ce arrivé ? #timeflies !

reading-at-coffee-table_4460x4460

Jusqu’en 2007, année d’obtention de mon baccalauréat et de mon arrivée en France, je lisais majoritairement des romans scolaires au programme de français, de philosophie, d’économie, et d’histoire-géographie. Je complétais ces lectures de manuels pédagogiques par celles de romans que j’achetais en occasion sur les librairies à terre*, ceux que j’empruntais et ceux que je recevais en prix aux cérémonies de félicitations des meilleur.e.s élèves.

Entre 2007 et 2015, je lisais au feeling. Je m’étais abonnée à ce qui allait devenir les box littéraires d’aujourd’hui. Tous les mois ou tous les trimestres, je recevais de nouveaux livres inspirés ou pas de mes goûts. Ajouté à celà, j’achetais des livres dont j’avais envie à la Fnac ou dans les boutiques Relay.

Puis est arrivé le moment où j’ai mis les pieds dans l’étrier des réseaux sociaux, principalement Instagram… En 2015 j’ai découvert le fonctionnement des communautés sur Insta et j’ai tout de suite été séduite par le principe : regrouper sous un nom, le plus souvent un hashtag (#), les personnes (leurs comptes et leurs photos) qui ont en commun une passion ou une cause. Pour ne citer que celles qui suivent, j’ai découvert les communautés suivantes :

  • les #instamum, la communauté qui réunit les mamans presque parfaites
  • les #girlboss, la communauté des jeunes femmes entrepreuneures et/ou salariées extrêmement épanouies 
  • les #fit, pour les passionné.e.s de fitness
  • les #vegan, qu’on ne présente plus
  • les #coach, de tout, pour tout et pour tou.te.s
  • les #bookstagrameurs et la communauté #bookstagram, celle des amoureux du livre

Sans surprise, j’ai été charmée par #bookstagram et ses adeptes. Des livres, des livres et encore des livres ! Partout des photos, des légendes, des échanges autour du livre ! Je me suis dit « wahou ! » et j’ai suivi le mouvement…

Parenthèse : je suis en train de finir la rédaction d’un billet consacré à mon expérience de lectrice sur Instagram. Il sera bientôt publié. Je ne vais donc pas me spoiler en vous donnant mon avis ici.

Entre 2015 et 2018, j’ai lu beaucoup de livres, mais je ne les ai pas tous présentés sur ce blog… J’y reviendrai bientôt. Par contre j’aimerai insister sur le fait que durant ces trois années j’ai lu beaucoup de livres à cause de #bookstagram, et je le regrette en partie.

Why ??? It’s like they’ve been forced on me ! *

pink_20pedals-white-sheets_4460x4460.jpg

Pour 2019, et pour les années à venir, je ne veux plus commettre la même erreur ! J’ai décidé de reprendre les habitudes de lecture que j’avais avant de me perdre dans le méandres de #bookstagram. Je veux reprendre à lire des livres que j’achète sur un coup de tête ou sur un coup de coeur, parce que j’en ai entendu parler dans un podcast, dans une émission littéraire, dans un article de presse, ou simplement, parce que le résumé de la quatrième me plait, ou même parce que le titre m’intrigue. Je veux acheter et lire des livres recommandés par un libraire ou un.e ami.e. Je veux m’écouter et aller vers les auteur.ices que j’ai envie de découvrir pour des raisons personnelles, peu importe ce qu’en pensent les autres (la blogosphère et #bookstagram).

Je ne nie pas l’apport considérable d’une communauté de lecteur.ices aussi grande que celle d’Instagram. En effet, grâce aux nombreuses publications que je vois défiler, je découvre des livres dont je n’ai jamais entendu parlé. Le seul problème avec ça, c’est le conformisme et la pression insidieuse qu’il y a à faire comme tout le monde. Que je le veuille ou pas, voir défiler les mêmes livres partout et ne pas les lire me donne l’impression de ne pas dans le coup. C’est comme ci, pour exister dans cette communauté il faut absolument lire les mêmes auteur.ices. C’est ridicule je sais mais que voulez vous ?! La pression que je décris ici concerne les livres, mais que dire de ceux qui suivent des comptes de mode, de famille et de sport ? Les mêmes causes pour les mêmes effets. Bienvenue dans la jungle des réseaux sociaux ! Comme je vous l’ai dit tantôt, je m’étallerai davantage sur tout ça dans un article qui paraitra bientôt. Pour l’heure j’ai pris du recul, et Dieu seul sait qu’il le fallait !

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein

Voici enfin mes intentions livresques pour 2019 :

 

  • Partager davantage sur les livres de parentalité et de bienveillance éducative, pour que les parents et toutes les personnes appelées à être en contact avec des enfants soient au courant des dernières recherches scientifiques faites sur le cerveau des enfants. 

 

  • Aller au bout du #BNbookchallenge2019 initié par #blacknotelagenda, l’agenda afro culturel parisien (www.blacknote.fr). C’est un challenge littéraire qui consiste à lire 12 livres sur 12 thèmes au cours de l’année. J’aime ce challenge littaire parce que les livres et l’ordre des thèmes ne sont pas imposés. Cela signifie que chaque participant.e.s choisit librement le thème et le livre dans lequel il veut se plonger. Pour moi, c’est une façon intelligente de tirer partie d’Instagram et ses communautés. Je vous reparlerai très vite de ce challenge en vous détaillant les 12 thèmes et les 12 livres que j’ai choisi de lire tout au long de l’année. 

 

  • Publier pour avancer à mon rythme, ici et sur les réseaux sociaux. Voici ma dernière intention livresque pour 2019. La dernière mais pas la moins importante. Je vais continuer à partager mes coups de coeur et mes déceptions livresques, ainsi que mes victoires et mes échecs, à mon rythme. Je ne sais pas quelle utilisation vous faites des réseaux sociaux et de vos blogs si vous en avez, mais j’ai mis la corde autour de mon cou plusieurs fois en 2018, par crainte de ne pas aller aussi vite que X ou Y.  Le pire ? Je n’arrivais pas à avoir la même vitesse de publication que ces personnes et ça me bloquait… Ecrire, lire et partager sont pour moi un plaisir et je veux que ce soit toujours le cas. Je ne trouve pas de sens à partager, lire et écrire pour être en compétition ou en comparaison avec d’autres personnes. Tenir ce blog et mes comptes Instagram et Facebook ne doit pas devenir contraignant, comme ça a failli le devenir, parce que je m’éloignais de ce qui m’a conduit le faire. 

Voilà qui mène à la fin de ce billet, et j’espère que vous ne l’avez pas trouvé trop long ! J’ai hâte de vous retrouver ici prochainement 🙂

Merci de me lire <3

Jessica.

*librairies à terre : au Gabon, étales marchandes à même le sol sur lesquelles on trouve toutes les littératures à petits prix.

*Why ? It’s like they’ve been forced on me ! *Pourquoi ? C’est comme si on me les a imposés !

Crédit Photos : burst.shopify.com

2 thoughts on “Mes intentions livresques pour 2019

  1. Coucou, très belles résolutions livresques pour cette année 2019. Et tu as tout à fait raison. Pour moi le blog reste d’abord un plaisir personnel et cela ne doit pas être une contrainte. Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.